Via l’Iphone, l’inverti mâle jouit d’une toute nouvelle technologie impensable chez ses compères femelles. L’appli féerique en question tient en 6 lettres et s’appelle G.R.I.N.D.R.

Le principe est simple comme Bonjour. Le site permet grâce à un système de GPS intégré

de trouver un plan à la seconde pas loin de sa ligne de métro, du bureau, ou de la salle de muscu. La cible convoitée est donc localisée au mètre carré près par rapport à votre situation géographique.

Précisons qu’en dessous de 500 mètres, l’appareil ne vous révèle pas l’adresse exacte de votre contact potentiel… La panacée ! Le système en lui-même reste assez classique.


Comme un bon vieux catalogue de la Redoute, vous choisissez l’élu de votre plan minute (sélection effectuée sur photo taille timbre poste attention). Ensuite et bien « y’a plus qu’à » comme dirait l’autre.
La diversité des visages et des corps fait la richesse de ce concept ingénieux. Une sorte de backroom à ciel ouvert in the City pour de tendres parties de jambes en l’air. Et le Romantisme dans tout cela ? Out.


C’est peut être pour cette raison que la version lesbienne n’est pas encore sortie à notre plus grand drame.

Nous les femmes avons tellement besoin de cinéma, de lyrisme, de kilomètres de tchatches, de barrières infranchissables, d’interminables semaines d’incertitude... Voir tout simplement d’un minimum de dial avant de rencontrer. Pour dans la finalité aboutir sur la même chose.

Ce sont justes les débuts qui nous diffèrent. Et les fins aussi sûrement j’en conviens.


Des amis à moi ont testé le concept et m’ont rapporté de délirantes anecdotes.

Certains ont démasqué des collègues de travail ingrillables, travaillant tout près d’eux. D’autres sur Montpellier, ont surpris leur proie dans le même restaurant en train de leur répondre…
Je n’ai pas encore eu de témoignages sur des types qui seraient parvenus à consommer grâce à cet aspirateur à gays. Mais j’ai pourtant eu vent que cela marchait du feu de Dieu.
Manifestement, le fait d’avoir une cervelle de cochon d’Inde sur ce site n’est nullement rédhibitoire.

En revanche, d’après « T. » (lettre volontairement changée afin d’éviter les noises) un bon 19 cm est de rigueur pour pouvoir espéré être abordé.


Quand j’entends de telles allégations, je me dis que nous les femmes, nous nous compliquons (vraiment) beaucoup trop la vie… Imaginez une bimbo montrer ses attributs sur gayvox doté du même GPS. Je suis prête à parier ma collection de tshirt Tea & Cakes que même avec un bon «D» c’est d’emblée mort pour elle.


Bon sang mais est-ce qu’il existe un juste milieu chez les « Gwines » entre une aventure et celles qui exigent cash du sérieux (au bout de trois minutes de dial) ? J’en doute. Ceci dit, je serai réellement curieuse de tester une version fille du logiciel et de voir ce que cela donne.

Mon petit doigt me dit que via ce système finalement, une paire d’obus ne serait pas inutile pour attirer la gueuse ;). Par moment, je réalise avec ferveur qu’il faudrait que je crée une bête de site de rencontres pour Filles. Avec Gps, imprimante de pix, détecteur de fakes, distribution de râteau en image (pour rendre le truc plus fun) et appareil photo intégrés. La fortune m’attendrait sûrement qui sait. Pendant ce temps, j’attends que mes testeurs de G.R.I.N.D.R me rapportent leurs aventures classées X glanées grâce à cette innovation. Ensuite j’adapterai la Machine en y ajoutant quelques options cérébrales. Et surtout le piment qui lui faut.

 

Alba


texte.jpg

Retour à l'accueil