Tu as souffert. Elles t’ont pillé.

Tu es saboté par ton antan…
Ton cœur étroit n’a plus de place pour personne.

 

J’ai bien compris tes mots, tes regards.

J’accepte l’excentricité de tes sentiments.

Leurs absences, leurs couleurs, leurs pâleurs.

 

J’ai envie de premières fois.

De m’imbiber de ce que j’ai toujours fui.
De flirter avec l’inconcevable, à sens unique.

 

Je me moque du mur qui m’attend,

Des mises en garde des amies.

Je n’attends rien de toi.

Je ne veux que tes baisers

Et te voler des yeux, le matin au réveil.

Chaque seconde est une photo, un souvenir confidentiel.

 

Tu as souffert. Elles sont Passé.

Donne-moi tes bras, encore un peu…

tumblr_m2r3habiPM1qc9yymo1_500.jpg

Retour à l'accueil