Comme un train sans terminus,

Ignorant tout de sa provenance

De sa destination

Je cours jusqu’au bout de l’obscurité.
Je fonce, sans jamais m’arrêter.

Paris est mon labyrinthe fétiche, ma cours de récréation nocturne.

Ses arrondissements, les dés qui détermineront les histoires

Et autres improbables anecdotes de mon avenir.

Mon cœur bat au rythme de sa folie contenue, de visages de parfaites inconnues.
Je suis anonyme, je n’ai pas d’histoire.

Je suis hésitante mais je sais que je ne cherche rien.
J’ai oublié mon passé et je cavale après mon futur.


Chaque nuit est une nouvelle vie inventée.

Chaque soir, une porte de sortie vers la fraîcheur.
Renouvellement éternel donnant vie à mon ordinaire quotidien.

Au lever du jour, cette dynamique enchanteresse s’achève brusquement,

Se fondant dans la lumière.

Demain sera un autre soir.

 

Alba

 

tumblr_lv0qlyoCxW1qzdiqvo1_400.jpg

Retour à l'accueil