Tout commence sur une attraction, de la méfiance, une distance orchestrée par fierté, un mot de trop ou de moins, une mini Obsession, une angoisse (délicieuse ou pas)…
Ensuite, le flot se poursuit sur une éruption en chaîne de nouvelles émotions, Printemps des sentiments que l’on croyait mortel.
Intervient ainsi un moment de flottement, court ou long selon certains, interstice durant lequel il devient difficile de ne pas avouer, de ne pas laisser un signe s’échapper.
Alors, les maladroites transpirent de gaffes, les manipulatrices bouillissent, rongées par ce silence insoutenable et une curiosité insupportable au fur et à mesure du temps…
Les Romantiques quant à elles, se dévêtissent pour savoir et se prennent pour des hirondelles virevoltant sur les phrases. Torrent d’incertitude.
 
   Le succès couronne les plus chanceuses, les plus futées, les plus jolies et après ?
On bascule dans le bonheur, une idylle se révèle sans promesse aucune d’Eternité.
La première semaine à deux s’écoule trop vite. Instants de découverte marquant la mémoire, tatouage d’images indélébiles planté dans le cœur. Les heures finissent néanmoins par révéler les personnalités, légers coups d’éclats furtifs, larmes de crocodile et réconciliation express sur un oreiller ou pas. Aucun danger à l’horizon : l’amour est scellé. On mélange avec insouciance présent et futur et l’on abuse des mots « Jamais » et « Toujours ».
Au fil des mois, la confiance fait son nid. Le trouble de l’inconnu n’est plus présent, mais son absence ne diminue en rien la solidité des sentiments. On n’imagine pas sa vie sans l’autre.
 
 Des années plus tard, une routine s’installe sans que l’on ait eu le temps de la voir venir, sans que l’on ait pu même la prédire. Evidente chez les autres, elle plane toutefois au dessus des têtes attendant que la déchirure détruise.
Tueuse de couple, son talent réside dans sa tranquillité & sa patience.
 
Une question martèle : Mais quand tout bascule ?
Est-ce un matin au réveil, ou bien un soir au coucher ? Si l’amour rend aveugle, les habitudes nous rendent sourdes aux évidences. Au point de ne pas pouvoir déterminer quand tout a basculé…
 
Alba.

partie2.jpg
 














Retour à l'accueil