Çà y est : tout roule pour vous. Barbara c’est pour la vie, c’est décidé. Même si çà fait deux semaines. Enfin pas vraiment. Mais déjà pour ce qui reste de l’hiver pour commencer.
L’été et les rooftops de la Nuba c’est encore un peu loin, n’exagérons-rien.
La flipperie des premières dates est derrière vous, l’on détache d’un cran la ceinture de son Mom jean. L’introduction au clan des pintades de copines s’est passée sans concombre, comme une lettre à la poste. Les first kiss ont le goût du feu et le romantisme celui de Basic Instinct.

Chaque week-end est une fête. Chaque visite l’occasion de beaux moments en perspective, à volonté, d’arrachage de vêtements sur une peau de bête et de plateaux repas gargantuesques made in Deliveroo.
Pour l’instant, les problèmes que vous rencontrez on la légèreté de l’air et le parfum du jasmin. Quels films regarder sur MUBI, à quelle soirée aller vendredi, qu’est ce que je vais me mettre ce soir ? A quel restau vais-je l’emmener pour l’impressionner ? Trumblr life love story mode activated.

Les lundis c’est cernée, tignasse ébouriffée mais extrêmement souriante que vous arrivez au bureau, chantonnant. Limite niaise. Sous le regard agacé de votre collègue desséchée Penelope, Pit Bull quinquagénaire, célibataire depuis 1974, date de son divorce.
Afin que cette période idyllique du début puisse durer au Max, je vous ai concocté une courte liste d’erreurs à ne pas commettre. Vous me direz que cela demeure toujours plus facile de conseiller que d’appliquer à soit même les bonnes résolutions.
Ce à quoi le cœur d’artichaut que je suis vous répondra oui. Mais pas forcément.
On commence donc le recensement non exhaustif qui nous attend.

  1. Arrêter le sport.
    Je ne vais pas m’étaler sur ce premier point. Criant d’évidence, les vacances se rapprochant dangereusement et surtout, l’idylle n’en étant qu’à ses prémices, il serait complètement suicidaire d’envoyer valdinguer sa meilleure amie la salle de sport. En cas de larguage imprévu, du retour d’une ex, d’une prise de conscience subite qui fait ouvrir les yeux, ne perdez pas des mains cette liane précieuse. Antidépresseur indéniable, certes pas aussi réconfortante qu’un paquet de tuiles Pringles, le sport aide à venir à bout de toutes les épreuves. Sculpteur de corps mais aussi de mental. On ne parle pas d’un programme intensif de malade, mais de trois petites heures par semaine.

  2. Critiquer les potes.
    Pas touche aux amies/ Sœurs/ Daronnes et consort. Les copines c’est sacré.
    Javotte la meilleure camarade de votre targue ne peut pas vous blairer alors que vous ne lui avez rien fait de mal? Antonin, le meilleur ami gay lubrique est un pousse au crime fini ?
    On s’en balance ! On garde la positive attitude. On laisse bramer. On prend de la distance en relativisant. Les filles jolies et saines attirent tout le temps la jalousie et le mépris des personnes dont l’assurance fait défaut. C’est classique.
    Gardez votre hauteur. Apprenez à apprivoiser les personnes qui vous bousillent avec fairplay. Cultiver la haine ne vous rendra que plus laide et sera à votre détriment. Que vous ayez raison ou pas.

  3. Garder ses fiches Tinder actives.
    Attention deadly ground !
    Existe-il un instant T durant lequel l’on peut détruire sa fiche gayvox ?
    Un moment opportun ? Je l’ignore totalement. Si je prends pour exemple ma propre expérience, je dirai que par respect pour l’autre, j’aime désactiver ma fiche après le premier bisou. Cela n’a rien à voir avec de l’engagement ni avec un pétage de câble amoureux.
    Je crois simplement au vieil adage qu’il s’avère périlleux de courir deux lièvres à la fois.
    Je me méfie des boomerangs et encore plus de l’eau qui dort. Certaines superbes occaz s’apercevant de la supercherie, un brin narcisse pourraient même fuir, vexées de réaliser qu’elles ne suffisent pas. Que l’autre Galérienne continue de fournir son répertoire whasapp à coup de phone numbers, *girls girls girls*. Ces profils sont à fuir.
    En effet, les filles pas sures d’elles possèdent souvent une telle soif d’être rassurées sur leurs physiques que cela les conduit à la construction d’un harem, à la tromperie accomodante.
    Gynécée de qualité piètre peut-être, mais ternissant la relation à coup sur. Les prêtés pour un rendu ne mènent à rien de bien intéressant. Direction les Comtes de la Crypte direct.

  4. Comparée la nouvelle avec ses ex
    Je crois au mystère. J’aime m’inspirer de Twin Peaks, des films de David Lynch, de ses actrices énigmatiques, de leurs charismes, et leurs attitudes.
    Laissez donc dans le placard les candidates éconduites, les encombrantes, les « irremplaçables ». Ne rentrez pas dans une relation sado-machiste pour tenter de faire morfler l’autre en clamant combien X activités étaient géniales avec la tendre et regrettée Anne-Sophie. Bon ok, l’équitation à crue en Ardèche avec Anne-So, bottes en caoutchouc crottées c’était votre trip et çà vous manque. Gardez-le donc secret pour vous.
    Quand la privation vous titillera, il vous suffira de regarder le clip de Mylène Farmer « Pourvue qu’elle soit douce ». Puis en parallèle de songer à vos ébats de folie avec la nouvelle. La Carmargue ne sera plus qu’un lointain souvenir après cela. Garanteed.
    Enfin, mentionner les filles d’avant à tout bout de champ, provoque chez les filles équilibrées comme moi une seule et unique réaction : l’ennui.

  5. Ne pas varier les activités
    Pour que çà marche, il faut varier les plaisirs, sans règle et sans rien imposer à l’autre.
    Bars, sorties concerts, netflix night, musées, fêtes foraines, plateaux, restaus, vélos comme dans les pubs de Center Parc, pique nique à tue tête, week-end surprises à Deauville…
    Le bonheur n’est pas dans le pré mais dans la créativité !

  6. Etre impulsive

    Tiphaine a cramée votre table à repasser flambant neuve Ikéa, a zappé un rendez-vous dans la semaine ? On tourne sa langue sept fois dans la bouche et on se calme. Ce n’est pas un drame. Rien n’est grave. Sauf quand l’autre arrête d’être chiante et a réactivé ses fiches.
    Take it Easy (Mika).

     

  7. Détester le Félix le chat
    Mistigri depuis le premier jour vous attaque, griffes sorties, n’hésitant pas à vous provoquer dans le dos de sa maitresse en vous crachant dessus, oreilles baissés ?
    Il faudra malheureusement vous faire à cette saloperie. Les chats sont intouchables, inattaquables et ont tous les droits sur vous. La règle s’applique aussi aux poilus de la gente canine et aux poissons rouges globuleux.

     

  8. Critiquer ses goûts musicaux, films et ses hobbies en général
    Depuis vos 13 ans et demi, vous avez développé une allergie à Picasso.
    Pour vous ses œuvres ne demeurent que de sombres croutes et vous criez à l’arnaque dès que son nom est prononcé. Manque de bol, votre bien aimée, Directrice Artistique dans un grand magazine d’art, elle, en est mordue.
    Comme pour le reste décrit plus haut, soit vous acceptez l’élue de votre cœur telle qu’elle est, soit vous vous effacez. Prenez soin néanmoins de mettre dans la balance les détails et les avantages du produit avant de foutre le camp. Passer à côté d’une opportunité rare pour une histoire de sensibilité artistique serait un gâchis certain.

     

  9. L’imaginer acquise.
    Une femme gentille, qui donne, regorge de mille qualités n’est pas pourtant « granteed ».
    L’important après avoir gagner un cœur (le plus difficile aussi), c’est de le garder.
    Je pensais dernièrement que l’amour était inconditionnel. Mais j’ai réalisé que finalement c’était tout l’inverse. La réussite des couples repose sur ce fondement. Savoir mettre des limites, respecter la liberté de l’autre, reconnaitre ses erreurs figurent parmi les clefs du Paradis.

     

  10. La jalousie.
    Etre jalouse n’empêchera jamais rien. Puis accessoirement cela rendra la relation plus pénible qu’autre chose. Ce sentiment est un poison inutile qui contrairement à la croyance n’apporte aucun piment mais que des carottes ! Si quelque chose vous irrite, dites-le sur le champ avec tact et réglez cela au calme avant que cela ne se transforme en noise. Les embrouilles à répétitions çà coupe la lancée. Si vraiment vous bouillez en silence après une remarque pas très fine, n’allez pas vous venger en soirée faire la sotte. Rangez votre égo une seconde et vous verrez que la vie n’en sera que plus belle.

    AffecTueusement Votre,

Alba

Retour à l'accueil